L’ère des réseaux

Réseaux

« Je suis le lien que je tisse avec les autres ». Cette phrase d’Albert Jacquard, célèbre chercheur français, prend tout son sens aujourd’hui à l’heure du Web social et de l’économie collaborative.

Pourquoi ?

D’abord parce que les nouveaux paradigmes économiques, sociaux et culturels qui émergent notamment grâce aux innovations numériques contribuent à créer un monde collaboratif. Un monde distribué où tout le monde peut se connecter avec tout le monde. L’économie de réseaux prend la place de l’économie de marché : elle repose non plus sur la propriété mais sur l’accès et favorise l’expérience, comme le détaille Jérémy Rifkin dans son célèbre « L’âge de l’accès ».

Ensuite parce que chacun d’entre nous a, à disposition, de nouveaux outils pour créer une présence digitale qui serait le miroir de notre existence. C’est notre une identité numérique – parfois construite éloignée de notre vraie vie - générée par les plateformes de Web social :  Facebook, Twitter, Instagram, Fourthsquare, Pinterest, …

Nous sommes donc dans l’ère des réseaux, dans la vie réelle et en ligne. Cette nouvelle logique à l’oeuvre dans notre vie personnelle et professionnelle redéfinit les contours de nos relations et ouvre de nouveaux challenges.

Notre défi ? Apprendre à parler le langage des réseaux.

Comment y arriver ? Commençons par lire le billet de blog de Reid Hoffman, fondateur de LinkedIn, qui nous donnera quelques pistes pour s’en sortir

Et pour les francophones pures, un super résumé de ce billet ici.

 

 

Laisser un commentaire